Imprimer Imprimer

Présentation de l’AJG

 L’Association des Jumelages franco-allemands en Gironde (AJG) : bref historique et perspectives

 Du contexte historique d’après-guerre à la signature du Traité de l’Elysée

L’AJG s’inscrit dans le développement du mouvement associatif franco-allemand initié par les pionniers de la réconciliation. Les associations et les fédérations créées par les anciens combattants, anciens déportés français et allemands, anciens prisonniers de guerre se sont précocement ralliés à l’idée du nécessaire rapprochement franco-allemand et en furent des acteurs majeurs à part entière.

Les années 1957-1963 constituent une période d’engagement intense et elles initièrent 126 jumelages bilatéraux. En dehors du monde combattant, on comptait 25 jumelages entre 1950 et 1957. Des liens très anciens ont parfois été réactivés, par exemple le jumelage entre Ludwigsburg et Montbéliard.  La réconciliation est œuvre de la raison après examen et inventaire des avantages liés à une entente retrouvée.

Le Traité de l’Elysée s’inscrit dans la continuité de l’action menée jusqu’alors par ceux – peu nombreux – qui ont su dépasser de part et d’autre du Rhin, les sentiments contradictoires envers « l’ennemi héréditaire ». Les jumelages antérieurs à la signature du traité de l’Elysée ont aidé à la réussite de l’entreprise du chancelier Adenauer et du Général de Gaulle.

La persistance des jumelages malgré les nouvelles « turbulences » de l’histoire au pouvoir toujours plus destructeur est le signe de la force des mouvements associatifs dynamisés par les citoyens de la société civile. Aucun autre concept n’a été trouvé pour rapprocher les citoyens entre eux et 73 ans après la fin de la guerre plus de 2200 jumelages entre la France et l’Allemagne relèvent les multiples défis de la réconciliation à la valorisation de la culture, du renouvellement générationnel et du développement d’une conscience européenne chez les jeunes du continent.

L’AJG : un mouvement associatif fortement ancré dans la société civile

L’AJG a été fondée le 7 octobre 1988 par des membres de comité de jumelage de Gironde qui avaient l’habitude de se réunir au Goethe-Institut. Le but de la nouvelle association était d’améliorer les contacts entre les comités de jumelage afin de promouvoir les relations franco-allemandes. Claude Thermes, président honoraire du comité de jumelage de Cestas, fut l’un de ses fondateurs.

L’AJG est la réunion de comités de jumelage de la Gironde urbaine et rurale. De Blaye à Sauveterre de Guyenne, en passant par Andernos, Bordeaux, Bruges, Cestas, Sainte Eulalie, Pessac… Ces comités de jumelage décident, à certains moments de l’année de réaliser  un projet en commun (un pique-nique franco-allemand, en 2014 la participation à la Foire Internationale de Bordeaux, au Village des Associations).

L’AJG est présente partout en Gironde où les mouvements associatifs sont présents (CAP Associations de Bordeaux, Forum des Associations de Talence, Fête de l’Europe…).

 L’AJG : perspectives

Depuis 2017, l’AJG permet à toute personne n’étant pas membre d’un comité de jumelage d’adhérer directement à l’association, fidèle en cela à son souci d’un ancrage fort dans la population.

L’AJG fête en 2018 son trentième anniversaire, le pique-nique franco-allemand annuel prendra cette année une dimension particulière samedi 19 mai à Cestas.

L’AJG entend conserver sa spécificité franco-allemande par fidélité aux pionniers de la réconciliation, au caractère singulier et unique de l’Amitié franco-allemande et pour se protéger de préoccupations trop économiques. Elle est bien sûr prête à s’associer, ponctuellement, pour des manifestations avec d’autres jumelages.

Florence&Johannes

Florence Pacchiano et Johannes Wiechert, présidente et vice-président de l’AJG

Pour plus d’informations: